+ services en département
 

 
Accueil > Travail et relations sociales > Animation de la politique du travail > Lutter contre le travail illégal > EU4FairWork : La Commission européenne s’attaque au travail non (...)

EU4FairWork : La Commission européenne s’attaque au travail non déclaré

| Publié le 10 mars 2020 | Dernière mise à jour le 28 avril 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La Commission européenne a lancé la première campagne européenne en faveur du travail déclaré. Elle travaillera main dans la main avec la plateforme européenne de lutte contre le travail non déclaré et l’Autorité européenne du travail.

Cette initiative vise à sensibiliser les travailleurs, les entreprises et les décideurs politiques au fait que le travail non déclaré n’est pas un bon calcul.
Il :

  • prive les travailleurs de protection sociale,
  • fausse la concurrence entre les entreprises et
  • entraîne des déficits considérables dans les finances publiques.

Un nouvel Eurobaromètre spécial illustre l’ampleur du problème : un Européen sur dix indique avoir acheté, au cours de l’année écoulée, des biens ou des services susceptibles de provenir du travail non déclaré et un tiers des Européens connaît quelqu’un qui travaille au noir.

Le coup d’envoi de la campagne visant à transformer le travail non déclaré en travail déclaré est donné sur les médias sociaux (# EU4FairWork). Le 16 mars 2020, une semaine d’action pour le travail déclaré démarrera dans les États membres de l’UE avec toute une série d’activités, notamment :

  • des inspections dans les secteurs à risque,
  • des séances d’information,
  • des visites dans les écoles secondaires et plus encore.

La Commission adoptera également un rapport sur les activités de la plateforme européenne de lutte contre le travail non déclaré, qui regroupe des autorités compétentes de tous les États membres et des représentants de partenaires sociaux intersectoriels au niveau de l’UE.
Le réseau aide les pays de l’UE à apprendre les uns des autres et à s’engager dans une coopération transfrontalière plus étroite. Lancée en 2016, la plateforme devrait bientôt être intégrée à l’Autorité européenne du travail, ce qui lui permettra de faire encore plus.

Contexte

Les autorités nationales sont responsables au premier chef de la lutte contre le travail non déclaré. Dans le même temps, il s’agit également d’un objectif politique important de la stratégie européenne pour l’emploi, qui contribue à un marché du travail européen plus équitable et à la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux.

Dans un avenir proche, l’Autorité européenne du travail commencera à coordonner les efforts de coopération au niveau de l’UE.

 

 

 

 
 

L’accès au droit

 

Les MSA aident les professionnels à lutter contre les risques chimiques

 
Ministère du Travail
 

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics