Nos services en département
 

 
Accueil > Entreprises, emploi, économie > Développement, mutations économiques et compétitivité > Filières et secteurs d’activité > L’industrie de la chimie en Alsace - Etat des lieux et actions en (...)

L’industrie de la chimie en Alsace - Etat des lieux et actions en 2012

| Publié le 22 mai 2013 | Dernière mise à jour le 1er avril 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Cette étude sectorielle 2012 sur la filière de la chimie en Alsace a officiellement été présentée lors du dernier Comité Stratégique Filière Régional Chimie qui s’est tenu le 13 mai 2013 à la préfecture en présence des principaux acteurs de la filière. Elle est disponible en basse définition au téléchargement ci-dessous.

 

Définition

La chimie est principalement connue comme une science. L’objet de cette discipline est d’étudier la matière, l’état de la matière, ses propriétés et ses transformations, pour comprendre le monde qui nous entoure. Les applications de la chimie ont permis le développement d’un grand nombre d’activités industrielles. Située en amont de nombreuses autres industries, l’industrie chimique est un secteur clé. Elle contribue au développement des autres activités manufacturières et participe à la croissance de l’Economie.

La classification, dans cette étude, se fait autour de quatre sous-secteurs :

1 - L’industrie chimique de base qui se scinde elle-même en deux :

  • la chimie minérale et
  • la chimie organique ;

2 - L’industrie parachimique qui se scinde également en deux :

  • La chimie fine et
  • La chimie de spécialité ;

3 - L’industrie pharmaceutique

4 - La chimie végétale

Les chiffres clés et les enjeux du secteur

Au niveau mondial :

Le secteur a connu ses premières restructurations aux alentours des années 2000. Il est toujours en mutation, l’arrivée de nouvelles concurrences et demandes (Inde, Chine, …), les tensions sur les matières premières, la prise de conscience du développement durable influant sur la compétitivité des entreprises. Le secteur de la chimie dépend fortement de la santé des filières clientes en aval.

Le marché mondial : 1 871 Mds € en 2009
Les marchés de l’UE, de l’Asie, et de l’Amérique du Nord : 89.7%
Les ventes mondiales : augment ation de 60% sur les 10 dernières années.

Au niveau européen

L’acte fondateur de la création de la filière chimie moderne a été réalise en Europe, par la création du premier colorant synthétique, en 1857 par W.H. Perkin.

La perception de l’industrie chimique est nuancée suivant les acteurs (industriels, syndicats, salariés, grand public), celle-ci fait obstacle notamment au développement du secteur.

Le marché européen : 449 Mds d’€
29 000 entreprises (96% - de 250 salariés) 28% des ventes
35 % des effectifs

Au niveau français

L’industrie chimique est une industrie transversale qui s’inscrit dans une logique de filière puisque les producteurs s’adressent à des marchés très diversifiés. Cette industrie constitue un secteur clé de l’industrie française. Elle est soumise à de lourdes règlementations européennes et nationales en pleine évolution qui offre une alternative via la chimie durable.

Le marché français : 69 Mds d’€ en 2010
Poids : 15,1 % des ventes européennes
2/3 à l’export
5ème rang producteur, 3ème rang exportateur
180 000 salariés

Au niveau alsacien

Le secteur de la chimie est un secteur économique important pour la région alsace. Le fondement de la chimie alsacienne remonte au XIXème siècle.

Le secteur en Alsace est hétérogène tant en termes d’activité qu’en termes de concentration et d’intégration. La chimie de base peut retrouver une certaine compétitivité, la chimie de spécialité, était quant-à-elle diversifié et innovante.

Le marché alsacien : 3,2 Mds d’€ en 2006 60% réalisé à l’export
15 270 emplois et 350 entreprises en 2009
6% des effectifs en R&D

La note sectorielle

Les Directions Régionales des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE) ont notamment pour mission d’apporter des réponses concrètes aux entreprises face aux nombreuses interrogations qu’elles se posent pour relever les « challenges », tant économiques que sociaux, qui leur sont proposés. Dans cette stratégie, la réalisation d’études approfondies sur un secteur ou une thématique tient une place de choix. Ces analyses visent en effet à permettre aux entreprises de mieux appréhender les mutations en cours, d’éclairer leurs choix et de renforcer ou de réorienter leurs facteurs de compétitivité.

Le secteur de la chimie est un secteur économique important pour la région Alsace. Le fondement de la chimie alsacienne remonte au XIXème siècle. En 2009, il comptait notamment 15 270 emplois et environ 350 entreprises. Après avoir connu ses premières restructurations au début du XXIème siècle, le secteur est toujours en mutation. L’arrivée de nouveaux concurrents, l’évolution de la demande, les tensions sur les matières premières, la prise de conscience du développement durable influent sur la compétitivité des entreprises.

Ces raisons ont motivé la volonté de la DIRECCTE Alsace de jeter de 2008 à 2010 un regard prospectif sur la filière, puis à le partager avec les partenaires à partir de 2010, en analysant ses points forts, ses faiblesses, les opportunités que représentent les évolutions du contexte économique pour les entreprises régionales et les risques auxquels elles peuvent être exposées. A la suite de ce diagnostic validé par les différents partenaires, ce document retrace depuis 2011 les orientations stratégiques proposées pour ce secteur, l’organisation choisie (Comité Stratégique de Filière Régional), les actions mises en place à ce jour et les pistes d’actions proposées pour les prochaines années.

 

Cette étude a été réalisée de manière partenariale par les différents services de la DIRECCTE Alsace au titre de sa mission d’anticipation de l’évolution du tissu industriel et d’accompagnement des mutations. L’équipe projet regroupait notamment les services suivants : Service d’Etudes et des Statistiques et de l’Evaluation (SESE), 2 services du Pôle 3E (Entreprises, Emploi et Economie) : le Service des Interventions Sectorielles (SIS) et le Services des Politiques Emploi Et Développement Economique (SPEEDE), et l’inspection du travail au travers du Pôle T (Travail) et des Unités Territoriales (UT). La synthèse a été rédigée par le Pôle 3E, qui est positionné par les pouvoirs publics en tant que point d’entrée privilégié des entreprises (de tourisme, artisanales, de services ou industrielles), dans le but de leur apporter une offre globale capable de répondre à l’ensemble de leurs besoins ainsi qu’aux nombreux défis auxquels elles sont confrontées, tant en termes d’innovation, d’emploi, de développement international que de compétitivité.

 

Documents à télécharger :

L’industrie de la chimie en Alsace


L’industrie de la chimie en Alsace - Synthèse
En savoir plus :

Contacts : Gilles Lelong

Contact communication : Sébastien Codina

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics