Nos services en département
 

 

Séminaire emploi : une réussite

| Publié le 19 novembre 2015
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le séminaire, Politiques publiques de l’emploi, organisé par la Direccte Lorraine fut un succès. Il a eu lieu le mardi 10 novembre à l’Institut Régional d’Administration à Metz.

Dans ce contexte actuel de réforme territoriale, il est bénéfique de sortir des micro et macro organigrammes et de s’interroger sur nos pratiques car "des choses faites en Lorraine peuvent servir d’exemples " souligne Simon Babre, Secrétaire Général aux Affaires Régionales, en conclusion de cette journée.

Après l’ouverture du séminaire par Paul De Vos, directeur régional de la Direccte Lorraine, l’universitaire Rachid Belkacem, grand témoin, expose sa vision sur l’évolution des politiques publiques de l’emploi en France et sur les nouvelles dynamiques du marché du travail. Raymond David, responsable du service Intervention sur le Marché du Travail complète par un focus lorrain.

La table ronde* fait naître le débat autour des questions : Quels bilans pour la région Lorraine ? Quels atouts pour demain ?
Les différents intervenants s’accordent sur un bilan plutôt positif et il apparaît très vite que le travail en réseau, le partenariat, sont les forces de la Lorraine. Philippe Schwartz évoque notamment le quadripartisme qui fonctionne très bien dans la région, il faut donc le valoriser. Cette notion de "travailler ensemble" se retrouve dans le projet Campus des Métiers et des Qualifications dont l’un des objectifs est de "Faire travailler tout le monde en réseau (...) autour d’un même projet" souligne Anne-Marie Messe. Il est nécessaire d’identifier ce qui fonctionne ou non dans une région, de bien cerner les points forts et les points faibles, Rachid Belkacem parle "(...) d’adaptabilité des mesures aux territoires." L’autre atout majeur de la région réside dans le travail transfrontalier et le sera encore davantage dans la future grande région.
Concernant l’apprentissage, les constats sont mitigés mais dépassent le cadre régional. Denis Hassler parle de l’image de l’apprentissage "comme un outil lié à l’échec." Un cliché qui freine inévitablement son évolution. Anne-Marie Messe évoque "la lenteur de l’appareil de formation" qui rend les mesures moins immédiates. Il faut savoir qu’aujourd’hui, il faut "4 ans pour la mise en place d’un nouveau diplôme " nous rappelle la dléguée académique à l’enseignement technique.

L’après-midi est consacré aux ateliers. Une présentation détaillée du nouvel outil de Pôle Emploi, Emploi Store, est faite dans l’atelier 1. Franco Federici précise : "Avec la grande région, le numérique va être encore plus important." L’atelier 2 s’est penché sur le Service Public Régional de l’Orientation (SPRO) et sur la Carte Régionale de la Formation. L’atelier 3 a échangé sur les enjeux et priorités d’action sur les territoires en ciblant deux territoires : Saint-Dié des Vosges et le transfrontalier. Le groupe conclut : il faut oser l’expérimentation !

Simon Babre, conclut les échanges " riches en pistes en d’action pour l’avenir" en félicitant cette initiative. Il invite au renouvellement de cette expérience.

*Composition de la table ronde : Rachid Belkacem (Maître de conférences, Université de Lorraine) - Paul De Vos (Direccte de Lorraine) - Franco Federici (Directeur des opérations, Pôle Emploi Lorraine) - Denis Hassler (Secrétaire Général CFDT 54 et vice-président du CREFOP Lorraine représentant des organisations syndicales des salariés) - Anne-Marie Messe (Déléguée académique à l’enseignement technique) - Philippe Schwartz (Adjoint au Directeur Général des services en charge de la formation initiale et continue, Conseil Régional de Lorraine).

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics