Nos services en département
 

 

Les titres professionnels

| Publié le 8 octobre 2012 | Dernière mise à jour le 17 septembre 2012
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La certification délivrée par le ministère chargé de l’emploi ; une qualification certifiée par l’Etat

Qu’est ce qu’un « titre professionnel » ?

C’est l’appellation de la certification professionnelle délivrée par le ministère de l’emploi au nom de l’Etat.

Il existe près de 300 Titres différents couvrant l’ensemble des secteurs d’activité (agriculture, bâtiment, services à la personne, transports, restauration, commerce, industrie, …) et correspondant à des qualifications de niveau V à III. Voir la liste des titres professionnels

Plus d’informations sur les différents niveaux

  • Niveau VI : Personnel occupant des emplois n’exigeant pas de formation allant au-delà de la scolarité obligatoire.
  • Niveau V bis : Personnel occupant des emplois supposant une formation courte d’une durée maximale d’un an conduisant notamment au Certificat d’Education Professionnelle ou toute autre attestation de même nature.
  • Niveau V, équivalent au niveau CAP ou BEP : Personnel occupant des emplois exigeant normalement un niveau de formation équivalent à celui du Brevet d’Etudes Professionnelles (BEP) ou du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) ou par assimilation du Certificat de Formation Professionnelle des Adultes (CFP Niveau 5 – ex CFP 1er degré).
  • Niveau IV, équivalent au niveau bac : Personnel occupant des emplois de maîtrise ou possédant une qualification d’un niveau équivalent à celui du baccalauréat technique ou de technicien ou du brevet de technicien.
  • Niveau III, équivalent au niveau bac + 2 : Personnel occupant des emplois exigeant normalement une formation de niveau du brevet de technicien supérieur (BTS) ou du diplôme des Instituts Universitaires de Technologie (DUT) ou de fin de premier cycle de l’enseignement supérieur.
  • Niveaux I et II, équivalent au niveau bac + 4 : Personnel occupant des emplois exigeant normalement une formation de niveau égal ou supérieur à celui de la licence ou des écoles d’ingénieur.

Ces titres ont une valeur nationale ; ils sont inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Ils peuvent être préparés par :

  • la voie de la formation professionnelle continue
  • la voie de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) S’informer sur la VAE

Ces titres s’adressent à toute personne sortie du système scolaire, déjà engagée dans la vie active, qu’elle soit titulaire d’un contrat de travail ou à la recherche d’un emploi.

Plus précisément

Les titres professionnels concernent :

  • les personnes sorties du système scolaire sans diplôme et souhaitant acquérir une qualification dans un secteur déterminé,
  • les personnes expérimentées souhaitant faire valider les compétences acquises en vue d’une promotion sociale par l’obtention d’une qualification reconnue ;
  • les personnes confrontées à un licenciement et souhaitant se reconvertir.

Ils attestent que leur titulaire maîtrise les compétences, les aptitudes et les connaissances permettant l’exercice d’activités professionnelles qualifiées et permettent de favoriser l’évolution professionnelle ou le retour à l’emploi de leur titulaire.

LES SPECIFICITES DES TITRES : UNE FINALITE PROFESSIONNELLE MARQUEE

La construction des titres professionnels est basée sur l’analyse de l’emploi et validée par les instances professionnelles consultatives dans lesquelles siègent des professionnels du secteur. Plus d’informations sur les CPC

Deux types de titres

  • Les Titres Professionnels (TP) : Chaque titre est composé selon les cas, de 1 à 4 modules distincts : les Certificats de Compétences Professionnelles (CCP). Chaque CCP valide un bloc de compétences correspondant à une activité professionnelle du métier visé
  • Les Certificats Complémentaire de Spécialisation (CCS) : Le CCS porte sur les compétences nécessaires à l’exercice d’une activité qui est une spécialisation, correspondant à un domaine particulier de l’emploi visé par le titre. Le CCS atteste que le candidat est opérationnel sur un champ spécifique de l’emploi.

DES MODALITES UNIQUES DE VALIDATION

L’évaluation des candidats est assurée par un jury composé uniquement de professionnels du métier (employeurs et salariés).

L’examen est essentiellement pratique. Il repose sur :

  • une mise en situation professionnelle (réelle ou reconstituée)
  • le « Dossier de synthèse de pratique professionnelle » élaboré par le candidat
  • un entretien avec le jury de professionnels

Le ministère délègue la mise en œuvre des examens à des organismes agréés pour ce faire. Ces organismes doivent solliciter un agrément auprès des DIRECCTE.

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics