Direccte Grand-Est
+ services en département
 

 

Les sous-traitants de l’aéronautique face à un nouveau défi

| Publié le 14 août 2020 | Dernière mise à jour le 20 octobre 2020
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’aéronautique participe à l’attractivité et à la compétitivité du territoire régional, avec plus de 11 000 emplois directs et des acteurs tels que les clusters Aériades et Aéro Alsace.

L’industrie aéronautique doit faire face à des mutations industrielles importantes associées notamment à la transition environnementale et à la transition numérique. La crise sanitaire liée au COVID-19 a porté un coup d’arrêt massif et brutal au trafic aérien, et en répercussion à l’ensemble de la filière aéronautique.

En conséquence, le ministre de l’économie a annoncé fin juin, un plan de relance de 15 milliards d’euros à destination de la filière aéronautique dont 7,5 milliards pour le soutien de la compagnie Air France.

Le soutien des entreprises sous-traitantes de la filière s’articule en trois volets.

Le premier est destiné à renforcer les fonds propres des entreprises qui ont particulièrement souffert des arrêts de commandes de leurs donneurs d’ordres.

Le second volet donne la possibilité aux entreprises qui réalisent au moins 15% de leur chiffre d’affaires dans le domaine de l’aéronautique (20% pour l’automobile) de pouvoir candidater à un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) doté de 100 millions d’euros pour 2020. Cet AMI qui courait jusqu’au 31 juillet 2020 est destiné à toutes les entreprises qui réalisent au minimum 200 000 euros d’investissement pour moderniser, diversifier leur outil industriel, migrer leur organisation et leur production vers l’usine 4.0 ou améliorer leur process en matière de performance environnementale. Il est également ouvert aux porteurs de projet de recherche-développement et d’innovation.

Compte tenu du calendrier, une cellule régionale pour chaque filière, pilotée par les conseillers de la Direccte Grand Est, a été constituée. La cellule aéronautique regroupe la Région Grand Est, l’agence régionale d’innovation Grand E-nov, les deux clusters Aériades et Aéro’Alsace, le pôle de compétitivité MATERALIA, l’UIMM, le GIFAS et Bpifrance.
La mission de cette cellule est de communiquer sur ces AMI, d’identifier et d’accompagner les entreprises pour le dépôt de leurs intentions sur la plateforme Bpifrance. L’ensemble des projets reconnus éligibles pourront bénéficier d’un régime d’aide exceptionnel et temporaire jusqu’au 31 décembre 2020.

Un troisième volet est destiné à soutenir les projets de R & D dans le cadre de l’émergence de l’« avion vert » reposant sur une propulsion plus respectueuse de l’environnement recourant aux biocarburants hydrogène…

 
En savoir plus :
--

Webmestre |