+ services en département
 

 
Accueil > Entreprises, emploi, économie > Développement de l’emploi > Accès et retour à l’emploi > Le premier PACTE pour l’emploi signé en Grand Est

Le premier PACTE pour l’emploi signé en Grand Est

| Publié le 8 janvier 2019
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le PACTE Grand Est a été signé le 7 janvier 2019 par le président du Conseil régional et le préfet de région Grand Est, en présence de la ministre du travail et du Haut-Commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi.

Le PACTE Grand Est a été signé le 7 janvier 2019 dans l’entreprise DANGEL à Sentheim par Jean ROTTNER, président du Conseil régional Grand Est et Jean-Luc MARX, préfet de région en présence de la ministre du travail Muriel PENICAUD et du Haut-Commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi Jean-Marie MARX.

Ce PACTE s’inscrit dans le cadre du Plan pluriannuel d’investissement dans les compétences (PIC) doté de 15 milliards d’euros sur 5 ans au niveau national et qui vise à former et accompagner vers l’emploi 1 million de chômeurs faiblement qualifiés et un million de jeunes décrocheurs (Garantie jeunes, Écoles de la 2ème chance, EPIDE1…). Il s’agit d’accompagner ces personnes dans des parcours intégrés, depuis les savoirs de base, dont le numérique, et le développement des compétences relationnelles jusqu’à la qualification, en renouvelant et en transformant, en tant que de besoin, les pratiques d’ingénierie de formation ainsi que la pédagogie, par des modalités d’achat de formation également renouvelées.

Pour le Grand Est, la convention d’amorçage 2018, signée par la Ministre du Travail le 4 juin 2018, portait sur plus de 12 500 formations supplémentaires en 2018 avec un financement État de 57 M€.

Le Pacte Grand Est poursuit cette action sur 4 ans (2019-2022) et contractualise entre l’État et la Région, un diagnostic partagé, le financement de parcours de formation et des expérimentations relatives à l’évolution du système de formation avec une dotation financière de l’Etat de 556,3M€.

Les objectifs de ce PACTE sont :

  • répondre aux besoins en compétences des entreprises et des territoires, en soutien des programmes régionaux de formation ;
  • renforcer les logiques de parcours sans couture et individualisés de formation, répondant à la variété des besoins de la personne ;
  • assurer un accès effectif aux formations pour les personnes les plus vulnérables jeunes, les parents isolés, les travailleurs en situation en handicap, les bénéficiaires du RSA2 et les habitants des QPV3, les NEET4) ;
  • accélérer la transformation du système de formation par une approche compétences et accompagner les organismes de formation dans cette transformation ;
  • contribuer à lever les freins à l’accès à la formation et l’emploi (aide à la mobilité, complément de rémunération ;
  • diffuser l’innovation par des expérimentations de terrain, leur évaluation rigoureuse et la capitalisation des expériences.

Pour l’année 2019, ce PACTE permettra 15 000 entrées en formation supplémentaires.

1- EPIDE : établissement pour l’insertion dans l’emploi
2- RSA : revenu de solidarité active
3- QPV : quartier de politique de la ville
4- NEET : jeune sans formation, sans diplôme et sans travail

--

->Articles du même thème :

--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics