+ services en département
 

 
Accueil > Entreprises, emploi, économie > Développement, mutations économiques et compétitivité > Filières et secteurs d’activité > L’hydrogène : une opportunité de développement économique pour les entreprises (...)

L’hydrogène : une opportunité de développement économique pour les entreprises du Grand Est

| Publié le 11 juin 2018 | Dernière mise à jour le 18 juin 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Mieux maîtriser les technologies d’aujourd’hui et de demain au niveau national relatives à l’hydrogène

L’hydrogène est aujourd’hui largement utilisé dans divers procédés industriels et est de plus en plus envisagé en tant que vecteur d’énergie pour répondre à des problématiques de valorisation des énergies renouvelables, de stockage d’énergie, de réduction de pollutions locales...

Le plan hydrogène présenté le 1er juin dernier par Nicolas Hulot, Ministre d’Etat, Ministre de la Transition écologique et solidaire a pour objectif de mieux maîtriser au niveau national les technologies d’aujourd’hui et de demain relatives à cette énergie afin d’en faire une activité économiquement viable et de répondre aux préoccupations des territoires travaillant sur les sujets de développement des énergies renouvelables.

Par anticipation, dès l’automne 2017, la DIRECCTE Grand Est a diligenté une étude sur l’opportunité de développer une filière économique sur l’hydrogène décarbonée au niveau régional. L’interrogation est née de la présence sur le territoire d’importantes ressources d’énergies renouvelables (éoliennes, biomasse, hydraulique notamment) et de l’intérêt de quelques territoires exprimé au travers de l’Appel à Projets « territoires d’hydrogène » lancé en 2016 par le ministère en charge de l’environnement.

Un diagnostic de la filière régionale hydrogène a permis de réaliser un état des lieux comprenant :

  • la chaîne de valeur régionalisée de l’hydrogène, de la production d’énergie aux usages ;
  • une cartographie des acteurs confirmés et potentiels de la filière hydrogène en Grand Est ;
  • un état des ressources disponibles pour la production d’hydrogène décarboné en prenant en compte également l’hydrogène fatal et l’identification des projets de déploiement de l’hydrogène.  

L’étude démontre que le territoire possède plusieurs atouts militant pour la structuration d’une filière « hydrogène décarboné » sur le territoire :

  • en termes de R&D et de transfert de technologies, le territoire dispose d’acteurs de la recherche et de l’innovation de haut niveau tels que l’Université de Lorraine, le CEA Tech et de partenariats étroits avec l’Institut de recherche Eifer dédié à l’énergie situé à Karlsruhe en Allemagne. Plusieurs pôles de compétitivité (Pôle Véhicule du futur, Fibres-Energivie, Materalia) s’intéressent de manière plus ou moins active à ce stade à la thématique.
  • la région dispose d’un tissu industriel qui peut venir en appui ou sous-traitance de grands donneurs d’ordre industriels. Les spécialités du territoire Grand Est qui portent sur la chaudronnerie, la métallurgie, l’usinage, la mise en œuvre de matériaux, … sont des atouts devant permettre aux ETI et PME locales de se diversifier vers le secteur de l’hydrogène sur différents maillons de la chaîne de valeur.
  • le territoire présente un potentiel important d’exploitation d’énergies renouvelables (éoliennes, hydrauliques et biomasse) et d’hydrogène fatal fabriqué en co-produit de l’industrie et non encore valorisé. Des expérimentations sont déjà à l’œuvre et seront riches d’enseignements telles qu’une station-service en exploitation à Sarreguemines.
  • les usages identifiés comme les plus adaptés au contexte régional sont la mobilité et l’usage stationnaire dans le cadre de l’apport en énergie de sites isolés ou d’éco-quartiers à énergie positive.

Le frein le plus important identifié était la mobilisation politique sur ce sujet. Ce frein vient d’être levé au travers des annonces du Ministre Nicolas Hulot.

Les conditions favorables sont donc réunies pour faire de la région Grand Est une région qui peut compter au côté des régions Auvergne-Rhône Alpes, Normandie ou Bourgogne-Franche-Comté mais également au sein de l’espace transfrontalier alimenté par un programme ambitieux de l’Allemagne en termes d’implantations de stations-service d’hydrogène.

Chaîne de valeur hydrogène générale

En savoir plus :
--

->Articles du même thème :

Documents à télécharger :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics