Nos services en département
 

 
Accueil > Informations générales

Une nouvelle dimension pour la Direccte

| Publié le 26 février 2016 | Dernière mise à jour le 15 novembre 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

La Direccte Grand Est est née le 1er janvier 2016 dans le cadre de la réforme territoriale qui instaure le passage de 22 à 13 régions. Dans ce nouveau paysage, la place et le rôle de la DIRECCTE reconfigurée sont majeurs avec son large champ d’interventions

Le développement économique et l’emploi, un enjeu majeur sur le territoire
Le champ d’intervention de la Direccte englobe le développement économique et la compétitivité des entreprises, la surveillance des marchés, l’insertion professionnelle et l’accès à l’emploi, la qualité de vie au travail et la protection des salariés ainsi que des consommateurs. La nouvelle direction régionale est structurée autour de trois pôles qui comportent deux niveaux, l’un régional et l’autre départemental avec dix unités départementales.
mentales.

Pôle Entreprises Emploi Économie
Pôle Travail et relations sociales
Pôle Concurrence Consommation

Les missions des services de la Direccte

  • Le pôle « Entreprises, emploi et économie » intervient en faveur du développement économique des entreprises et des territoires, du développement de l’emploi et des compétences des salariés ainsi que des demandeurs d’emploi.
  • Le pôle « Concurrence, consommation, répression des fraudes et métrologie » a en charge le respect des règles relatives à la concurrence, à la protection économique, à la sécurité des consommateurs et à la métrologie légale. La mise en œuvre opérationnelle des missions du pôle C relatives à la protection économique et à la sécurité des consommateurs relève principalement des directions départementales chargées de la protection des populations.
  • Le pôle « Politiques du Travail » a en charge le respect de de la législation du travail, ainsi que le pilotage des politiques du travail en faveur de l’amélioration des conditions de travail, de la santé, de la qualité de vie au travail et du dialogue social.
  • La « mission synthèse et relations transfrontalières » regroupe aussi les fonctions études, statistiques, évaluation ainsi que communication. Un service à vocation interne, le « secrétariat général », regroupe les fonctions supports : gestion des ressources humaines, gestion budgétaire, systèmes d’information et de documentation.
  • Et dix unités départementales qui constituent les services opérationnels de proximité pour assurer l’exécution les interventions.

Une équipe de 900 agents qui agissent en synergie

  • Dans sa nouvelle dimension, la Direccte est en mesure de décliner et mettre en œuvre, en y apportant une plus large cohérence géographique, les politiques nationales de l’État articulant le conseil, l’appui au développement économique, le contrôle du fonctionnement des marchés et la prise en compte des objectifs liés à l’emploi et aux conditions de travail. Par son maillage de proximité, elle continue à répondre aux situations difficiles en intégrant les préoccupations à caractère social de maintien dans l’emploi ou de reclassement des salariés et de revitalisation des territoires.
  • Par ailleurs, au niveau du nouveau périmètre du Grand Est de la France, l’ensemble des acteurs socio-économiques dispose désormais d’un service de l’État identifié pour traiter de leurs problématiques économiques et sociales et en dégager les principaux enjeux au niveau des territoires.
  • Par son expertise transversale, la Direccte est également en mesure de mieux piloter et coordonner l’action d’opérateurs régionaux, en particulier dans le cadre du service public de l’emploi, et d’être au cœur de différents partenariats. Avec la nouvelle organisation, l’intervention de l’État y gagne en pertinence et efficacité.
-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics