Nos services en département
 

 

HUSSOR : le savoir coffrer mais pas seulement !

| Publié le 30 juin 2015
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Le suramortissement : des chefs d’entreprise témoignent

Installée sur un secteur industriel traditionnel - construction et génie civil - cette PME fabrique des coffrages métalliques et leurs accessoires utilisables dans la construction et les ouvrages de génie civil. Réutilisables un grand nombre de fois, ils permettent d’obtenir - en une seule opération - des murs en béton quasiment parfaits aussi bien pour le respect des dimensions que pour l’aspect de surface.

Des aides bienvenues sur le secteur d’activité

Hussor emploie 105 personnes, réalise un chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions d’euros et exporte 25 % de sa production. L’entreprise produit environ 20 000m² de surface de coffrage par année. Mais avant crise, son chiffre d’affaires était quasiment doublé. Aussi pour pérenniser l’activité dans une conjoncture difficile pour le secteur du BTP, elle mise sur l’innovation et l’investissement de l’appareil productif pour diversifier son offre et rester très proche des besoins des chantiers. Son bureau d’études particulièrement performant met régulièrement au point de nouveaux produits : passerelle à encorbellement, concept de coffrage cintrable (qui connait un énorme succès car il permet de réaliser des cercles parfaits), moule de fabrication forain, etc.

Ainsi par des investissements constants, elle maintient son outil industriel à un niveau technologique élevé. En 2015, après 2 ans de réflexion, un « laser tube » viendra compléter ses équipements en permettant de réaliser un bon technologique et d’internaliser une production jusqu’ici réalisée en sous-traitance.

L’investissement représente 740k€ et le temps de retour sur investissement est de 5.1 années. Le suramortissement proposé par l’Etat permettra d’économiser environ 100 k€ sur 7 ans.

L’intervention de la DIRECCTE appréciée

Le dirigeant de l’entreprise, Yves COUILLARD tient là à souligner la coopération des services régionaux en lien avec la DIRECCTE : « une réunion commune avec la DIRECCTE, la Région Alsace, le CAHR et l’entreprise a permis d’optimiser l’obtention d’aides complémentaires au financement de l’équipement ». Elles vont permettre d’envisager l’acquisition de manière plus sereine. En effet, le chef d’entreprise indique que « l’investissement est fait dans une période de très faible activité et donc avec une rentabilité financière insuffisante par rapport aux critères classiques utilisés en la matière. Les taux d’intérêt bas et les aides obtenus sécurisent un investissement lourd pour une PME »…Il poursuit : « il faut rendre nos entreprises compétitives en les modernisant, c’est une des conditions de leur pérennité  ».

En savoir plus :

Contact DIRECCTE Alsace : François DONNY
ou Nicolas BONNEAU

--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics