+ services en département
 

 
Accueil > Aube > Actualités > Échanger pour développer l’égalité femmes–hommes dans les entreprises

Échanger pour développer l’égalité femmes–hommes dans les entreprises

| Publié le 10 janvier 2018
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

L’Unité départementale de la Direccte de l’Aube a mobilisé une trentaine d’entreprises sur l’égalité professionnelle femmes/hommes.

Profitant du « tour de France de l’Égalité » initié par la secrétaire d’Etat aux droits des femmes, l’Unité départementale de la Direccte de l’Aube a mobilisé une trentaine d’entreprises le 5 décembre 2017 sur l’égalité professionnelle.

En effet, une majorité d’entreprises de plus de 50 salariés ne sont pas ou plus couvertes par un accord d’entreprise ou un plan d’action « égalité femmes-hommes ». Cette obligation de négocier pour faire progresser l’égalité professionnelle date de 2001.

Une table ronde a été proposée à la CCI de Troyes le 5 décembre avec l’appui de 5 entreprises qui ont accepté de témoigner de la démarche qu’elles ont mise en place et des effets qu’elle produit.
De taille différente et exerçant dans des secteurs variés, les entreprises « témoins » sont à la fois exemplaires en matière de négociation « égalité » et représentatives du tissu aubois, donc à même de porter des messages structurants vis-à-vis de leurs pairs :
• Petit Bateau (Textile, 1000 salariés) ;
• TCP (Transports-logistique, 225 salariés) ;
• Mon Logis (bailleur social, 140 salariés) ;
• Lisi Aérospace (Métallurgie, 270 salariés) ;
• Dislaub (Production d’alcool et distillation 90 salariés).


Étaient présent.es les représentants.tes des entreprises TCP, Petit Bateau, Dislaub, Lisi Aérospace, Mon logis et Anne Graillot, responsable de l’UD Direccte de l’Aube et son adjointe Agnès Leroy.

Les échanges qui ont suivi avec les 32 entreprises représentées ont porté sur des aspects pratiques relatifs à l’appui proposé par l’ARACT et l’association FETE, et l’évolution du cadre règlementaire.

Dans l’Aube, 75 entreprises sont concernées. La Direccte se rapprochera d’elles prochainement afin de préciser leurs difficultés éventuelles et de les inciter à mobiliser les moyens d’appui mis à leur disposition.

Pour mémoire, les inégalités entre les femmes et les hommes dans le monde professionnel restent toujours importantes, même si la situation progresse. Aussi, l’atteinte de l’égalité réelle constitue une priorité pour le Gouvernement qui organise le Tour de France de l’égalité femmes/hommes d’octobre 2017 à mars 2018 : http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr
En savoir plus :
--

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics