+ services en département
 

 
Accueil > Meuse > Actualités > Diagnostic collectif d’employabilité dans les fonderies meusiennes

Diagnostic collectif d’employabilité dans les fonderies meusiennes

| Publié le 20 septembre 2017
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Les difficultés de recrutement dans le secteur de la fonderie meusienne devraient rapidement trouver des solutions grâce à une démarche portée par la Direccte Grand Est.

Le vendredi 15 septembre 2017 étaient réunies à l’unité départementale Meuse de la Direccte Grand Est trois fonderies dotées d’un établissement en Meuse (la société Nouvelle Fonderies et Ateliers Salin de Dammarie-sur-Saulx, la société Nouvelle des Fonderies de Tréveray, les Fonderies de Vaucouleurs) venues assister à présentation de l’étude réalisée par AFPA Transition sur la question de l’employabilité dans la filière.

La démarche a été initiée au 1er trimestre 2017 suite à l’interpellation par ces entreprises de la Direccte pour des difficultés de recrutement. Les travaux visaient à :

  • analyser les postes et les situations de travail ;
  • repérer et valoriser les compétences techniques et non techniques mobilisées par les salariés ;
  • repérer les socles de compétences à acquérir : écart entre les compétences actuelles et les compétences attendues dans les référentiels de diplômes et de certifications ;
  • identifier des pistes d’actions de formation pour assurer la montée en compétences, promouvoir la VAE (validation par les acquis de l’expérience) pour obtenir un premier niveau de qualification ;
  • repérer les métiers (codes ROME + postes Sodetal) sur lesquels il est possible de recruter (compétences proches ou facilement adaptables).

Ainsi 6 postes communs aux trois fonderies ont été cartographiés grâce à la mobilisation des salariés concernés : ébarbeur, opérateur de fusion, technicien de maintenance, usineur, modeleur et mouleur-noyauteur.

Ce travail collectif a montré la volonté des dirigeants des trois fonderies établies en Meuse de collaborer ensemble à la sécurisation des parcours des salariés et à la résolution des difficultés de recrutement rencontrées. Il a permis de dégager des pistes d’actions qui seront partagées avec les partenaires en décembre 2017 (notamment Pôle emploi, le Conseil régional Grand Est, la branche professionnelle, l’Opca…) pour une mise œuvre dès 2018. Des réflexions sont actuellement menées pour que ces travaux puissent ensuite bénéficier à l’ensemble du secteur dans le Grand Est.

 


 

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics