Nos services en département
 

 
Accueil > Travail et relations sociales > Inspection du travail > Contrôles vendanges, crue 2016 dans le Grand Est

Contrôles vendanges, crue 2016 dans le Grand Est

| Publié le 26 octobre 2016
Réduire la taille de caractères Grossir la taille des caractères
Imprimer cette page
Envoyer a un ami
facebook twitter

Priorité de la Direccte, les services territoriaux de l’inspection du travail et le service spécialisé dans la lutte contre le travail illégal se sont mobilisés, en ce début d’automne, pour réaliser des contrôles coordonnés lors des vendanges dans 5 des 10 départements de la région (Aube, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Marne et Meuse).

Une action médiatisée

Avec le concours de l’équipe communication, 4 contrôles ont fait l’objet d’une médiatisation. Plusieurs journalistes ont été invité à suivre le contrôle : Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA), Est Eclair, l’Union, l’Est agricole et l’Est Républicain.

 

Pour exemple, la une du DNA (cliquez sur l’image) :
 

 

Principaux résultats des contrôles
Au total, les conditions d’emploi de plus de 1000 salariés ont été vérifiées. Et les constats sont homogènes : cas d’entraide familiale « non
tolérée », absence de décompte de la durée du travail, vérifications de titre de travail de salariés étrangers en attente.
Dans l’Aube, la campagne de contrôles « vendanges » a été axée sur les PSI. Un prestataire étranger a d’ores et déjà accepté d’immatriculer un établissement en France.
Dans la Marne, dans le cadre d’une opération élargie CODAF, deux lieux d’hébergement ont été contrôlés. Dans lesdeux cas, la communauté des gens du voyage hébergeait des vendangeurs dans des conditions indignes (exemple 11 salariés dans un local hangar métallique de 25 m²). L’enquête est en cours sous l’égide des services de police.

Les plus-values « indireccte » de cette campagne de contrôle

  • Un renforcement des liens d’une part entre les agents de l’URCATI basés sur les différents sites et d’autre part avec les services d’IT dans les UD
  • La collaboration de l’équipe communication pour le conseil, l’appui/accompagnement aux relations avec les journalistes et les bons retours presse.
  • Une méthode voulue pédagogique, visant d’abord à sensibiliser au travers des médias et du site de la Direccte les employeurs avant le début des vendanges. Elle sera poursuivie.
--

->Articles du même thème :

-- --

Webmestre | Légifrance | Mentions légales | Services Publics